Bollywood

Aishwarya Rai in Jodhaa Akbar

Aishwarya Rai in Jodhaa Akbar

Donc, Bollywood addiction. C’est comme ça à peu près une fois tous les deux ans (on pourrait parler de biennale bollywoodienne…). Je deviens accro aux films indiens mais pas le cinéma d’art et d’essai, non, non. Evidemment je préfère les supers productions des studios de Mumbaï (Bombay), celles où les acteurs dansent sur des chorégraphies improbables, chantent en play-back, ne s’embrassent jamais mais font durer les amours impossibles durant 3h, réinventent toutes sortes de genres cinématographiques (en particulier le film d’action et la science-fiction) en y intégrant un degré certain de kitch…

Shahrukh Khan in Chennai Express © UTV Motion pictures

Shahrukh Khan in Chennai Express © UTV Motion pictures

Je suis dans l’incapacité de faire une analyse poussée du cinéma bollywoodien. Globalement, les jeux un peu outrés des comédiens, l’ambiance clip MTV, les play-boys et les jolies princesses indiennes, me font plutôt sourire. La longueur des films est quand même un facteur d’ennui (j’avoue passer les séquences dansées et chantées, surtout lorsqu’elles prennent place dans un désert !) et les histoires sont soit répétitives, soit des pompages de scénarios occidentaux. Mais que voulez-vous, de temps en temps, je suis happée par la splendeur hindi de ces productions et j’enchaîne quelques séances de visionnage. J’ai mes acteurs préférés et bizarrement ma liste ne comporte pas le pourtant célébrissime Shahrukh Khan. Et je reste époustouflée par la richesse des costumes et la beauté des bijoux, que je n’imagine pas du tout pouvoir porter un jour.

© le15ter

© le15ter

Et pourtant, dans un état de fièvre intense, j’ai décidé qu’il me fallait ABSOLUMENT des boucles d’oreilles bollywoodiennes. J’ai dû œuvrer avec ce qu’il m’était possible de trouver dans les parages (pas de mine de rubis à proximité). Une petite expédition à la Droguerie et je suis revenue avec un sachet plein de strass (il faudrait vraiment que j’achète mes fournitures en gros, ça me reviendrait moins cher quand même !) et de bricoles rutilantes.

Mon idée de départ était d’utiliser pour une fois un énoooorme cabochon taillé imitant (arhum !) une pierre taillée et de l’intégrer dans un support à griffes qui ferait très trésor de maharadja. Comme j’aimerai quand même pouvoir les porter de temps en temps, j’ai limité un peu le reste des décorations mais l’ensemble demeure assez clinquant. Je n’ai pas encore osé les porter, il me faut une occasion… Un dîner indien à Curry House serait parfait !

© le15ter

© le15ter

Pour en savoir plus :
 
Une fois n’est pas coutume, je conseille la lecture de la page wikipédia sur Bollywood, assez complète pour une première approche.
Les fournitures viennent toutes de La Droguerie, rue de la Fosse à Nantes.
Les restos indiens sympas sont nombreux à Nantes mais j’aime la déco de Curry House (11, rue de la Juiverie à Nantes), la nouvelle adresse de l’équipe de Inde et vous (3, allée de l’Erdre à Nantes).
This entry was posted in Au salon, Dans l'assiette, Dans l'atelier, New and tagged , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Bollywood

  1. Lilou says:

    Elles sont très jolies ! On mange indien quand tu veux pour que tu puisses les porter !

  2. Fleurducap says:

    Elles sont magnifiques les boucles d’oreilles! Elles t’iront bien.

  3. Fleurducap says:

    Super boucles d’oreilles!

  4. le soeurette says:

    Je veux bien te donner une nouvelle occasion de les porter si tu veux manger indien un de ces jours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *