Boulet

boulet5A Noël dernier j’ai reçu de la part d’un père Noël compréhensif, le livre de La Poule : Pulls et accessoires au tricot. J’avais déjà testé le pull bi-matière avec un résultat… inachevé car complètement importable tellement il était grand (quand j’aurais du courage je le détricoterai pour récupérer la laine quand même !).

© le15ter

© le15ter

En juin, j’ai récidivé. Je me suis lancée dans le GRAND gilet au point de blé. Et donc, nous sommes en Novembre. Je viens juste de le finir… oui, c’est ça. J’ai tricoté tout l’été mais puisque la bise est venue, je ne me trouve pas dépourvue. Ceci dit, j’ai tricoté de la laine épaisse TOUT l’été. Et je traîne ce boulet partout depuis des mois (au point que ce tricot était hyper sale et que j’ai dû vraiment le laver avant de le bloquer).

J’ai suivi approximativement les explications. C’est-à-dire que je n’ai pas pris la laine recommandée mais celle qui me faisait envie la Drops Love You 4, dans un joli coloris gris. Cette laine est géniale : 55% alpaca, 40% laine et 5% lin qui lui donne de la tenue. Mais elle est beaucoup plus lourde que celle conseillée je pense ! D’où le boulet… Ensuite j’ai suivi les dimensions de la taille M bien que t’ordinaire je fais du L. J’ai bien fait. Car je trouve ce gilet encore un peu grand (vous allez me dire que c’était couru d’avance puisqu’il s’appelle « Grand gilet au point de blé » ahaha).

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

Bref. Ensuite, j’ai décidé de faire le moins de coutures possibles, j’ai donc directement remonté les mailles des manches et je les ai tricoté en rond pour ne pas avoir de coutures aux emmanchures et sur la longueur de la manche. Enfin, je ne suis pas fan du col châle. C’est très joli mais je ne suis pas à l’aise avec. J’ai donc utilisé la technique du wrap & turn testé sur mon énorme écharpe pour faire une bordure en dégradé soit : quelques rangs de point mousse sur toute la longueur puis s’arrêter sur un côté du châle en arrivant sur le col, tous les rangs aller à deux mailles de la précédente en réalisant une maille enroulée (je ne sais pas si c’est le bon terme en français). De l’autre côté reprendre à partir du bas et faire la même chose. Et tadaaa ! Il reste la question des poches. Je n’ai pas encore décidé si j’allais les faire ou non. En attendant, ce gilet est portable et ultra méga chaud. C’est le pied, ce boulet !

 

Pour en savoir plus :
 
Le patron est tiré du livre d’Aurélie Tixier, Pulls et accessoires au tricot, Paris, Hachette Loisirs, 2013.
La laine drops vient du site A very bad sheep (un nom génial, je trouve).

 

 

This entry was posted in Dans l'atelier, New. Bookmark the permalink.

2 Responses to Boulet

  1. Lilou says:

    J’aime beaucoup la modif faite sur le col ! Je trouve que ça rend bien et ça « allège » un peu le gilet que, personnellement j’aime beaucoup, mais qui est tout de même assez encombrant !
    La laine que tu as choisie est super et fait un gilet bien plus doux que l’original.

    • la fille du 15ter says:

      J’adore cette laine oui, mais elle feutre très vite. Je porte surtout ce gilet chez moi et les manches sont déjà pleines de bouloches. On verra à l’usage ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *