Burndive

burndiveJ’ai lu Burndive de Karin Lowachee… et ça faisait très longtemps qu’un livre ne m’avait pas autant accaparée. Pour tout dire, je l’ai lu en 3 jours dont plus de 300 pages en une seule journée (heu… j’étais en vacances !) et ça m’a fait du bien parce que je ne lis presque plus pour le seul plaisir. Je crois que je suis désintoxiquée de la lecture et ce n’est pas une bonne nouvelle… (internet est une drogue aussi).

De quoi ça parle : hum… et bien de guerres spatiales dans un futur assez proche finalement (XXIIe siècle !). Sauf qu’il n’est ni question de sabres lasers ni de jedi (je vient de découvrir que « jedi » ne s’accorde pas, ou alors c’est déjà du pluriel ? au singulier ça pourrait être jedo ? non, je sais !). Bref.

Dans Burndive il y a des aliens qui ont l’air zen mais sont un peu sur les nerfs parce que le ConcentraTerre (les humains) a volé certaines de leurs colonies. Les humains ont colonisé pas mal la galaxie et vivent parfois dans des stations sans connaître vraiment la Terre (les terriens sont les « rampants », vous aimeriez être affublés de ce nom dans le futur ?). Bien sûr, certains humains sont des alliés des aliens (jolie allitération qu’on ne peut pas utiliser tous les jours), ce sont les symps. Et puisque tous ces gens sont en guerre, on trouve aussi des petits malins qui en profitent : les pirates… contre qui tout le monde est en conflit (enfin un point commun entre toutes les factions). Bon, je vous raconte ça, mais ce n’est pas le plus intéressant bien que le contexte ait beaucoup de sens.

Donc, au milieu de tout cela, le livre suit l’histoire d’une famille humaine un peu particulière : les Azarcon. Papa est un grand combattant ultra célèbre mais au caractère trempé, Maman est une spécialiste des médias et de la communication, Grand Papa est au gouvernement, Grand Maman est médecin et le fiston est le célibataire le plus convoité du ConcentraTerre (et comme l’Envoy – les médias, la télé – le prend souvent pour cible, il ne passe pas inaperçu). Moui, je sais, c’est fait pour attirer les midinettes mais finalement c’est très secondaire dans la narration et on se concentre plus sur son parcours éthique et sensible (outre le fait qu’il soit immature, le garçon est traumatisé par des attentats qu’il a vécut d’un peu trop près à son goût). Enfin tout ça pour vous expliquer que ce parcours initiatique permet au lecteur de s’interroger sur la tolérance, la convoitise, le terrorisme, l’orgueil… Et que c’est finalement très distrayant, instructif et je crois que l’on peut aussi méditer sur certaines questions soulevées par le roman (enfin si on veut).

Mon personnage préféré reste Cairo Azarcon, le capitaine du Macédoine, personnage particulièrement charismatique et qui comprend que l’avenir est dans la paix, se montre volontaire et finalement me semble être le véritable héros de l’histoire (mais ce n’est que mon opinion). Vous aurez compris qu’il y a un certain nombre d’allusions à l’histoire antique, ce qui est un plus non négligeable pour moi.

Maintenant j’hésite : soit je lis Warchild (le point de vue alien sur le conflit), soit je lis Cagebird (le point de vue pirate) car en fait, c’est une sorte de trilogie que l’on peut tout à fait lire dans le désordre (Burndive est le n°2) et ça c’est un principe super mais qui demande un pouvoir de décision. Alors, la solution c’est peut-être de vérifier quel tome est disponible à la bibliothèque…

So, je viens de regarder, ma bibliothèque ne possède que Warchild, j’ai donc ma réponse !

Edit du 1/04/2013 : Warchild fini! Super aussi! Peut-être même encore mieux, le personnage de Jos Musey étant plus attachant car moins tête à claques que Ryan Azarcon… quoique, parfois…

Pour en savoir plus…
Les références du livre et des autres tomes :
Karin Lochawee, Warchild, Le Bélial’, 2009
Karin Lowachee, Burndive, Le Bélial’, 2011
Karin Lowachee, Cagebird, Le Bélial’, 2012
This entry was posted in Au salon, New and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *