Kimono anglais

© le15ter

© le15ter

Depuis pas mal de temps, je vois bien que tout le monde (enfin, le monde bloggesque, hein évidemment, c’est un peu restreint comme univers quand même) distille, comme si de rien n’était, de petites allusions au fait qu’il maîtrise carrément l’anglais ! Donc tout le monde coud des patrons en anglais, achète des modèles de tricot en anglais, fait des interviews en anglais (même pas traduits), raconte ses vacances à London ou New York, etc. Vous remarquerez que mon monde est quand même assez limité (finalement ce qu’il y a dans le blogroll ici ⇒).

Je ne sais pas trop si c’est vrai de vrai que tout le monde maîtrise super bien l’anglais ou si c’est juste une image… car en fin de compte on montre bien ce que l’on veut sur son blog.

© le15ter

© le15ter

Bref. Je vais faire preuve d’honnêteté : je ne suis pas super forte en anglais. Je ne suis pas complètement nulle non plus, vu que je suis capable de comprendre un article traitant d’art mais je suis incapable de comprendre vraiment bien les dialogues d’un film sans sous-titrage. Je suis capable d’écrire un texte correct en travaillant et en utilisant des lexiques mais il m’est difficile d’improviser une phrase à l’oral. Enfin, il semble que je ne sache pas prononcer une seule phrase (un seul mot ?) correctement d’après mon ami Guillaume (qui s’y connaît !).

© le15ter

© le15ter

Donc. Donc, tricoter à partir d’un modèle anglais comme pour le Echoes of Colors ou bien coudre une robe Kimono à partir d’un patron de chez Runway Pattern, c’est quand même toute une épopée pour moi.

Et bien je ressens sans doute ce que ressent Hercule après chacun de ses travaux : de la fierté et l’impression que ce n’était pas si difficile finalement.

Il faut avouer que je n’ai pas choisi un patron très compliqué. En plus, la notice est très claire et agrémentée de schémas forts pratiques. Et surtout : j’ai pris mon temps! La compréhension n’a pas vraiment nécessité de recherche de  vocabulaire dans le dictionnaire car le processus est évident (à condition d’avoir deux-trois notions de couture).

© le15ter

© le15ter

Du coup j’adore d’autant plus ma robe Kimono que le défi « english pattern » je l’ai bien relevé. La longueur de la robe est pour une fois plutôt adéquate à un usage quotidien. Le coton est assez léger (donc un peu transparent et nécessitant l’usage d’un fond de robe, au moins pour le bas) et très soyeux (un truc difficile à décrire) acheté chez Cousette il y a plus d’un an. Si je devais changer une seule chose c’est l’encolure, que je creuserai légèrement mais c’est surtout un goût personnel. Peut-être aussi que l’on pourrait y ajouter des poches prises dans la couture. Ce n’est pas très élégant d’avoir toujours les mains dans les poches mais j’aime bien avoir cette possibilité car ça donne quand même l’illusion qu’on est très à l’aise (alors que pas du tout parfois).

La taille est élastiquée dont génialement agréable. Mais il me manquait une vraie ceinture pour porter avec (les miennes sont plutôt faites pour être portées au niveau des hanches et donc trop longues) mais j’avais de souples ceintures en tissu réalisées il y a quelques années (et que j’ai l’intention de dupliquer depuis longtemps dans des versions en vrai cuir). Depuis dimanche, je possède aussi une ceinture impeccable, un peu rétro, trouvée sur un vide grenier (chez ma voisine de stand) et échangée contre une petite boîte en carton recouverte de tissu. Par-faite !

© le15ter

© le15ter

Tout ça me motive carrément pour retenter l’expérience d’un patron en anglais ! Mais j’ai donc l’embarras du choix maintenant!

Pour en savoir plus :
 
Le patron de la Kimono dress chez Runway Pattern.
Le tissu vient de chez Cousette mais n’existe plus.
Le tissu thermocollant vient de La Droguerie mais il y a de petites bulles car je ne pense pas avoir utilisé la bonne température pour le coller.
Le petit bouton au dos est encore un exemplaire pioché sur les planches de boutons anciens trouvés sur un vide-grenier et déjà utilisé ponctuellement (car il n’y a qu’un bouton de chaque taille !).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

This entry was posted in Dans l'atelier, New and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *