Le sapin ultra plat

 

© le15ter

© le15ter

Cette année, je me suis fait un peu violence pour avoir un sapin de Noël au 15ter. D’ordinaire, les ornements de l’appartement sont minimalistes. En grande partie parce que je n’ai pas la place mais aussi parce que je trouve toujours plus chouette ce type de décorations dans les maisons.

Mais comme il était question d’organiser la Christmas party avec les amis au 15ter, il m’a semblé obligatoire de prévoir un arbre et quelques parures. Huit invités dans le salon interdisaient parfaitement l’option real sapin même si j’aime l’odeur de la résine et des épines qui sèchent. Sur internet on trouve pléthore de projets de sapin très sympas mais je n’ai pas eu de coup de cœur, alors j’ai un peu réfléchi (heu… longuement réfléchi en fait) et j’ai imaginé mon propre sapin mural. Et comme cette invention a semblé plaire, je me suis décidée à présenter en détail la marche à suivre. C’est parti !

© le15ter

© le15ter

Le sapin du 15ter (2013) :

Pour ce DIY de folie le temps imparti est d’environ 5h (moins de temps si le travail se fait en équipe). Et le matériel nécessaire est le suivant :

–       Du papier épais type Canson, environ 5 feuilles format raisin

–       Des pages de publicités déchirées dans des magazines (dans des tonalités vertes, bleues ou beige et brunes)

–       Une bombe de colle (le plus gros investissement pour cet atelier)

–       Du masking tape (idéalement vert ou assorti à la couleur du sapin)

–       Un peu de patafix

–       Une bonne paire de ciseaux et un crayon à mine graphite

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

Etape 1 : Dessiner sur les feuilles de papier les branches du sapin (2 très grandes, 2 grandes, 6 moyennes, 6 petites et 6 très petites + le sommet et éventuellement 2 branches supplémentaires à disposer verticalement). Pour aller plus vite, on dessine un exemplaire de chaque longueur que le reporte inversé sur une autre feuille après l’avoir découpé et on change juste quelques détails au moment du découpage en totale improvisation (free style).

Etape 2 : Découper les branches. On peut si on le souhaite faire un pré-montage juste pour vérifier que l’on a suffisamment de branches.

Etape 3 : Coller de manière aléatoire sur les branches en papier les morceaux de papiers colorés déchirés dans les magazines. On peut essayer de faire des dégradés et de donner des tonalités différentes aux branches (plutôt turquoise, plutôt vert sapin, plutôt bleu roi, etc). Redécouper autour des branches pour enlever les débordements.

Etape 4 : Installer les branches sur le mur en les sécurisant avec quelques petits morceaux de patafix et de masking tape.

Précision : la sélection des papiers colorés est primordiale. Il faut choisir des morceaux avec des textures intéressantes et supprimer autant que possible tout ce qui est trop figuratif.

La finalisation est à personnaliser. Ici, comme je n’avais pas beaucoup de temps et qu’il ne faut pas de poids trop important, je me suis contentée de quelques plumes blanches et de boules en papier de soie bleu. Mais tout le style vient en fin de compte de la guirlande lumineuse qui donne de l’éclat, fait ressortir les découpes et cache les détails des collages. Le top !

Et parce que je suis quand même un peu fière, voici quelques autres photos de la légère décoration du 15ter cette année. Remarquez que le plus gros investissement est pour quelques boules et suspensions attachées bon gré, mal gré aux abat-jours. Je ne sais pas pourquoi mais c’est le type d’ornement que je préfère…

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

Et, en passant, je suis parfaitement enthousiasmée par mon cadeau de Noël du Secret Santa de cette année : une magnifique écharpe-snood (oui, c’est un nouveau concept) en Alpaca Silk Drop écrue réalisée par Lauréline en point de riz double (si j’ai bien retenu). Enfin, bref, une chose hyper douce, hyper chaude, qui ne serre pas le cou et qui est un accessoire merveilleux. Un grand merci !

Pour en savoir plus :
 
Les boules en papier de soie sont réalisées d’après le tuto trouvé sur DaWanda.
 
 
 
This entry was posted in Dans l'atelier, Dans les cartons, New and tagged , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Le sapin ultra plat

  1. Lilou says:

    J’ai été épatée par ce sapin mural, moi ! Je trouve que c’était parfait pour la Christmas Party et bien moins encombrant qu’un véritable sapin. C’est une déco de Noël extra !

  2. la soeurette says:

    Je n’en attendais pas moins de toi, hâte de la voir en vrai ! Tu m’invites quand ?!!!!

  3. DD says:

    Il fallait y penser !!
    Ooh, cette lanterne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *