Olga

olga8Depuis plusieurs mois, je passe devant l’exposition de la Médiathèque de Nantes consacrée à Olga Boldyreff et je me dis qu’il faut que j’y fasse un tour. Non pas que l’œuvre d’Olga Boldyreff me séduise particulièrement mais la Russie, oui, c’est clairement un fantasme. J’ai donc pris le temps juste avant Noël (et juste avant la fermeture de l’expo) d’y faire un saut et j’y ai finalement passé pas mal de temps…

 

L’exposition dégage une atmosphère un peu mélancolique et nostalgique. Les œuvres d’Olga Boldyreff, des peintures très claires, composées de gris colorés (un peu jaunes, un peu verts) créent un univers triste et lent. Le flou est réalisé d’une manière intéressante, plus par des ellipses, des absences d’éléments que par de l’estompage. Les cadrages participent aussi de l’atmosphère, ne montrant que des morceaux, des bribes, des angles et des recoins des paysages urbains.

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Car le sujet principal de l’exposition est la ville de Saint-Pétersbourg. Son architecture, ses places, ses rues, mais selon un point de vue assez original puisqu’il s’agit d’un parcours sur les pas de Dostoïevski. On retrouve clairement dans cette exposition l’ambiance des livres de l’auteur russe et d’ailleurs de nombreuses citations de ses romans jalonnent le parcours.

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Dans la salle de projection les dessins et peintures de l’exposition (et quelques autres) défilent. Mais cette pièce vaut surtout pour l’ambiance sonore : musiques ou bruits de la vie quotidienne créent un habillage assez plaisant, qui accompagne aussi le reste du parcours.

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Enfin, une exposition d’Olga Boldyreff ne serait rien sans la présence d’œuvres en fil, laine, tissu ou tricot. On découvre donc au milieu un immense manteau (de tsar?) qui domine le spectateur de toute sa hauteur.

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Exposition Olga Boldyreff, Médiathèque de Nantes, 2014 © le15ter

Il vous reste juste quelques jours pour voir l’expo, qui vaut le détour.

 

Pour en savoir plus :

Promenade dans le monde étrange de Dostoïevski, Médiathèque de Nantes, jusqu’au 4 janvier 2015.

Le blog de l’artiste.

 

This entry was posted in Au balcon, Au bureau, New and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *