Playlist #2

Hummm… Comment vous dire ?  C’est les vacances et donc, théoriquement, je devrais avoir le temps d’écrire plein d’articles et de faire plein d’activités créatives, etc, etc. Théoriquement. Parce que dans la pratique et bien pffft… aucune motivation.
1°) il fait trop chaud la plupart du temps 2°) il y a trop de bruit dans ma rue pour se concentrer efficacement dans la journée 3°) je passe plein de temps à IMAGINER ce que je pourrai faire. Bref, tout ça pour dire que le temps file vite et qu’il n’y a pas beaucoup de choses constructives de faites. Mais c’est un peu ça les vacances, non ?
En attendant le retour de projets et d’articles, une playlist de vacances. Au 15ter, on écoute ça en ce moment :

grand bleuLe Grand Bleu, la BO du film  : que j’ai acheté il y a trèèès longtemps et dont les CDs ne tournent dans la platine que l’été ! Mais quand même, un achat que je n’ai jamais regretté car outre les souvenirs de jeunesse (le Grand Bleu c’est quand même le film d’une génération), la musique d’Eric Serra est super adaptée aux chaleurs estivales. Des chants de dauphins, des bruits métalliques, un peu de saxo, des mélodies aquatiques. Bref, les grandes profondeurs, l’océan… Rafraîchissant !

mogwai, les revenantsLes Revenants, la BO de la série de Canal + : (que je n’ai pas regardé). C’est grâce à Lauréline, j’ai découvert le groupe Mogwaï. Et, non seulement, la plupart de leurs albums me semblent s’accommoder parfaitement à une session de travail mais en plus leurs sonorités étranges, un peu métalliques mais très mélodiques sont propices à l’évocation d’un espace assez désolé, vaguement futuriste et forcément un peu froid, qui convient parfaitement à mon imaginaire par fortes chaleurs. Mais c’est surtout une sensation de mystère et d’étrangeté qui domine, les paysages désolés et la brume écossaise inspirant sans doute ce groupe… écossais ! A défaut d’aller en Ecosse, l’Ecosse vient à moi !

nicolas jules, poweteNicolas Jules, Powête : Mon album préféré de ce chanteur original. Bizarre : un gabarit assez frêle et une voix plutôt grave. Des textes qui pourraient être des poèmes, d’autres qui sont presque des gimmicks. Dans cet album on pose des questions existentielles (Sais-tu faire le poète sans les mains ?), on n’y répond pas (des chos’s à te dire eh ben / j’en avais pas trop), on voyage (nuit blanche à Montréal), on regarde beaucoup tomber la pluie (écout’ le bien / ce temps de chien / ouah ouah ouah ouah) et on avoue clairement ses faiblesses (de la cervelle au stylo / j’ai des accidents d’parcours). La musique est étrange aussi, créée par une multitude d’instruments dont les sons se mêlent de manière incongrue mais réussie (je préfère carrément cette version album à la version concert entendue une fois, mais c’est juste mon opinion).

bach, ariasBach, Les Arias : Ne cherchez pas ! Si j’ai eu subitement envie d’écouter du chant religieux c’est essentiellement parce que les églises sont parmi le top 10 des lieux à visiter lorsqu’il fait chaud. Mais, je dois avouer que le chant sacré, surtout composé par Bach, est aussi très plaisant par d’autres aspects. Envolées spirituelles mesurées, intensité des émotions mais avec de la retenue. De la musique classique mais d’une certaine modernité d’expression. De la musique religieuse mais légère et joyeuse.

Nougaro embarquement immédiatClaude Nougaro : N’importe quel album, ils sont tous supers ! En ce moment c’est Embarquement immédiat qui tourne au 15ter. Nougaro c’est évidemment Toulouse, le sud, les vacances. Mais c’est aussi des ambiances plus exotiques, plus métissées. Et puis toujours la poésie des mots et le dynamisme du chant qui insufflent une incroyable vitalité à l’ensemble. Ce qui me plaît toujours chez Nougaro c’est la complexité des textes sous une apparente facilité : des rimes riches, des allitérations, des constructions fantaisistes au service d’histoires que l’on suit comme un film avec plein d’images en tête.

Sinclair, la bonne attitudesinclair, supernovaSinclair, La Bonne Attitude et Supernova : Session nostalgie. Le grésillement de la cassette audio dans l’autoradio durant tout un été (oui, c’était une autre époque) est indéniablement attaché pour moi aux albums de Sinclair. On écoute évidemment plus Sinclair pour la musique et les rythmes pop et funk mais certains textes sont aussi vraiment inventifs, ce qui ne gâche rien. Malgré le ton plein de peps et optimiste, des albums qui flirtent avec un certain désabusement. Des mélodies rythmées, saccadées ou qui s’étirent en longueur, un mélange imaginatif de sonorités, c’est malin et plutôt habile.

Si vous avez bien saisi, ce n’est pas la playlist pour partir en vacances mais celle pour ceux qui restent même en vacances!

 
 
Pour en savoir plus :
Eric Serra, Le Grand Bleu, bande-originale du film de Luc Besson, l’intégrale, Virgin, 1988. Pour se faire une idée, à écouter ici.
Mogwaï, Les Revenants, Pias France, 2013.
Pour découvrir l’univers du groupe, le site officiel, mais personnalisé, de Mogwaï.
Nicolas Jules, Powête, Association Ursule, 2008.
Pour se faire une idée du personnage, le site officiel / blog de Nicolas Jules.
Jean-Sébastien Bach, Arias, par Magdalena Kožená, Polygram, 1997 sur ma platine mais il existe d’autres versions évidemment. Une prestation de Magdalena Kožená ici.
Claude Nougaro, Embarquement immédiat, EMI France, 2000. A écouter sur deezer par exemple.
Sinclair, La Bonne Attitude, Virgin Music, 1999.
Sinclair, Supernova superstar, EMI France, 2001.
This entry was posted in Au salon, New and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *