Pshaw!

Ça fait un moment qu’il n’y a pas eu de recette sur ce blog. Evidemment, je vous conseille de faire un tour chez Fleur qui a finalement repris des activités bloguesques pour livrer une recette de mousse au chocolat !

Et sinon, je vais revenir bientôt avec quelques articles plus étoffés mais en attendant les facebookés peuvent aller jouer sur le site de lacuisinedebernard.com pour gagner un livre de recettes voire même (ooooooh !) un merveilleux KitchenAid.

 image jeu

Personnellement, avoir un KitchenAid est un rêve. Parce que même si on ne s’en sert pas, c’est joli. Et si on s’en sert, c’est quand même super efficace. Dire que je pourrais faire des pâtes briochées, et tout et tout, sans finir par avoir un truc tout plat et compact ! Et c’est aussi super pour les macarons parce qu’il faut battre les blancs d’œufs assez lentement mais que je suis incapable de m’astreindre à cette lenteur avec mon batteur électrique, pffft !

Là, je suis obligée de faire une digression : je viens de découvrir que Sherlock Holmes utilise lui-même le pfff !, sans le « t », dans le Signe des Quatre ; Sherlock étant mon héros depuis toujours, je n’ai plus aucune raison de réduire mon utilisation d’onomatopées stupides dans mes textes ; en VO c’est quand même un peu différent : pshaw ! Sherlock Holmes a définitivement un accent anglais !

livreRevenons à la Cuisine de Bernard et au concours. Allez voir le site de Bernard car on y trouve plein de super recettes, souvent testées de nombreuses fois par l’auteur avant d’être livrées sur le blog. Ce qui fait qu’elles sont quasi IN-RAT-TABLES à condition de suivre avec précaution les consignes (autant vous dire que je ne le fais pas).

Et j’attends le livre sur les desserts avec impatience car j’aime aussi beaucoup les recettes que l’auteur propose dans la génialissime revue 180°C. Une revue qui est quasiment un livre, avec des photos sublimes, des textes singuliers, un ton original. Une revue tellement terrible qu’elle ne sort que 2 fois par an et que j’y suis abonnée.

 180

Pour en savoir plus :
 
La revue 180°C.
Le blog de Bernard.
L’édition de Sherlock Holmes que je suis en train de lire : Arthur Conan Doyle, Les Aventures de Sherlock Holmes. I, édition bilingue, Paris, Omnibus, 2005. On trouve le pfff pour la première fois page 279 : « Pfff ! Mon cher, c’était l’évidence même » ou « Pshaw, my dear boy ! it was simplicity itself ».
This entry was posted in Au salon, Dans l'assiette, New. Bookmark the permalink.

4 Responses to Pshaw!

  1. DD says:

    Oh, mais il y aurait presque là une idée kdo pour les Bernard ;)
    Comment ça « pfff » ?

    • le soeurette says:

      C’est clair, vive les Bernard(s ?) !!!!!!
      Les « pffff » ça va aussi avec les « pouêts » ?!

    • la fille du 15ter says:

      Mais oui! Surtout si tu connais un Bernard qui aime bien manger et qui a toujours voulu faire de la pâtisserie…

  2. le soeurette says:

    Au fait, merci pour le 1er paragraphe du post … Moi aussi je ne me prélasse pas au soleil sur une plage les doigts de pieds en éventail, j’essaye tant bien que mal de laisser quelques posts non dénués d’intérêt sur le blog (au moins pour moi!), hihi !! Classouille le 180° :-) Je tente aussi le coup pour le kitchenAid et les livres, d’autant que le site de la cuisine de Bernard est drôlement bien, on en parlait l’autre jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *