Rhombique

© le15ter

© le15ter

Clairement il est impossible de prendre des photos de vêtements en ce moment. Pourtant j’essaie. Mais les éclaircies sont de tellement courte durée que le temps de sortir l’appareil photo… et il pleut ! Et il se trouve que mon appart est un peu sombre car il n’est pas équipé de grandes baies vitrées. Donc s’il n’y a pas de soleil, la lumière est très moyenne. Moi, ça me plaît mais mon appareil photo aime moins (ceci explique la médiocre qualité de la plupart des photos de ce blog). Et comme je voudrais prendre de jolies photos d’une réalisation couture réussie, je guette, je patiente, j’espère. En attendant, j’ai fait autre chose que je peux photographier avec une lumière artificielle. Donc voilà la suspension géométrique qui ne sert à rien mais que j’adoooore regarder.

© le15ter

© le15ter

Alors je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai décidé de me lancer dans cette création. Evidemment que j’avais vu il y a plusieurs mois la jolie grappe de volumes en papier chez Catherine et Pierre et que j’avais vraiment beaucoup aimé la futilité de la chose alliée à son indéniable présence décorative. Evidemment que je parcours les blogs créatifs et Pinterest que je vois bien que l’origami est à la mode. Bien sûr que j’ai toujours aimé bidouiller avec du papier (je faisais des fleurs en papier crépon quand j’étais petite, ce n’est pas glorieux mais c’est dire !). Bien sûr que je regarde beaucoup trop de séries sur mon ordinateur et que je culpabilise de tout ce temps perdu. Et c’est clair que je n’ai pas l’argent pour acheter tous les inutiles mais tellement jolis objets déco que reproduisent les magazines.

© le15ter

© le15ter

Oooh, mais il est finalement totalement normal d’avoir décidé d’occuper le temps de visionnage de séries pour réaliser des volumes géométriques en origami à suspendre dans l’appart. Oui, c’est logique en fait !

J’ai utilisé ce qui se trouvait à portée de main, j’ai regardé un tutoriel sur internet, j’ai mesuré, découpé et plié de nombreux morceaux de papier, et j’ai créé des duos de dodécaèdres rhombiques (à vos souhaits) attachés par un fil de laine que je peux suspendre.

© le15ter

© le15ter

© le15ter

© le15ter

Soyons d’accord, ça n’a aucune utilité, ça m’a pris pas mal de temps, ça ne coûte quasiment rien, ça se décline à l’infini, c’est futile, joli, mystérieux (mais qu’y a-t-il à l’intérieur ?) et hypnotique (oui, je suis facile à hypnotiser).

Bref, ça m’a fait ma semaine !

 

© le15ter

© le15ter

Pour en savoir plus :
 
Les papiers utilisés sont : du papier cadeau VÄXTGLÄDJE de chez Ikea, un reste de papier cadeau de Noël de provenance oubliée (les lettres blanches sur fond dorées servent à écrire le mot « christmas »), un morceau de papier cadeau de la BNF récupéré et déjà utilisé pour les roses en papier.
Le tuto que j’ai utilisé se trouve ici.
Les dodécaèdres sont des polyèdres à douze faces. Mais il en existe de multiples sortes. Quand je dis de multiples, je veux dire six millions ! Evidemment les faces peuvent avoir différentes formes (rhombique vient de rhombos, losange) et peuvent ne pas être toutes identiques. L’important pour définir un dodécaèdre c’est qu’il y ait douze faces. Dans notre cas, il y a bien 12 faces en losange et 14 sommets.

 

This entry was posted in Dans l'atelier, Dans les cartons, New and tagged , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Rhombique

  1. Lilou says:

    C’est très joli ! J’aime beaucoup le rendu !

    • la fille du 15ter says:

      Merci!
      Heureusement que tu commentes de temps en temps, parce que là, c’est quand même le néant du commentaire sur ce blog!!

  2. la soeurette says:

    j’achète ! c’est combien ?!

  3. lafleurducap says:

    Magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *