Simplissime

 © le15ter

© le15ter

Je me dois de partager un moment relativement pénible avec vous : dimanche, on m’a complimenté sur un tian (quand je dis pénible, tout est relatif évidemment). Les compliments c’est chouette mais seulement s’ils sont mérités : on est complimenté pour un bon travail, pour une prouesse technique, pour une audace, éventuellement. Le tian, ce n’est ni difficile techniquement, ni audacieux, ni vraiment du bon travail. Le tian, c’est simplissime et inratable. Pas de quoi pavaner.

Alors, pour prouver que ma compétence en la matière est légèrement au-dessus de 0 mais guère plus, voici la recette.

Le tian du 15ter

Ingrédients : 1 courgette pas trop grosse / une petite aubergine / 3 oignons nouveaux ou 1 gros oignon / 3 tomates moyennes / 2 cuillères à soupe d’huile d’olive / fleur de sel, poivre et herbes de Provence.

 © le15ter

© le15ter

Préparation :

1. Détailler en rondelles assez fines l’aubergine, la courgette, les tomates et les oignons. L’idéal est d’utiliser une mandoline mais gare aux doigts (là, je vous écris avec un pansement au pouce, et ce n’est pas la première fois !). Pour tailler les tomates en rondelles, préférer un couteau à dents (la tomate, c’est mou et la peau est élastique, pas génial pour la mandoline).

 © le15ter

© le15ter

2. Disposer dans un grand plat, en alternance, une rangée de chaque ingrédient. Peu importe l’ordre mais il doit être régulier. Les aubergines sont généralement plus larges que les courgettes. On peut tricher en superposant deux rangées de courgettes (voir la photo : waouh!).

 © le15ter

© le15ter

3. Ajouter un filet d’huile d’olive sur l’ensemble. Parsemer de fleur de sel, de poivre et d’herbes de Provence.

4. Enfourner (four chaud) 25 minutes à 200°C.

Et voilà !

 © le15ter

© le15ter

Le résultat se déguste chaud, tiède ou froid. Il accompagne parfaitement le poulet rôti, le poisson au four, les grillades. Mais je mange aussi le tian en salade, en ajoutant un filet de vinaigre balsamique.

Alors, on est d’accord : pas de quoi s’enthousiasmer ! Mais c’est super bon quand même… et merci pour les compliments (ton penaude).

Pour en savoir plus :
 
La recette est inratable mais les photos sont parfaitement ratées. Comme quoi, la photographie culinaire, c’est un métier. J’ai vaguement essayé d’améliorer le désastre grâce à un site marrant : picMonkey. Si vous n’avez rien de mieux à faire, amusez-vous avec vos photos, il existe plein d’effets possibles à combiner.

This entry was posted in Dans l'assiette, New and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Simplissime

  1. Lilou says:

    Tout compliment est bon à prendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *