Sur les rails

©le15ter

©le15ter

Le 15ter est en ligne !

D’accord. Le 15ter était déjà online mais le site qui végète et ne sert à rien de vraiment constructif va bientôt être un peu remodelé (dès que j’aurais le temps) pour être le « vide-grenier » du 15ter. Si vous vous ennuyez déjà, pas la peine de lire la suite, je ne vous promets absolument pas que ça va être mieux.
Donc, c’est un blog.
Donc, les trois choses qui devraient apparaître dans ce premier post sont : mes motivations, le sujet de ce blog, et une promesse de régularité.
1. Les motivations. Heu… Si j’étais malhonnête je vous dirais que je crois au partage, qu’internet est un formidable outil pour transmettre, rencontrer de nouvelles personnes et s’ouvrir au monde. Ouais. Sauf que je suis un peu honnête et que oui-oui je suis d’accord sur le fond mais franchement faire un blog c’est quand même un truc un peu nombriliste (regardez mes merveilleux articles !) et impudique (le monde entier peut me lire !) et est essentiellement utilisé pour ne rien dire ou dire n’importe quoi (cf. le point 2). Bon, d’un autre côté, je suis aussi un peu réaliste, et comme a priori mes lecteurs vont essentiellement être ma sœur et deux copines (si j’ose leur envoyer le lien), je pense que le blog est une bonne thérapie pour la vanité.
2. Le sujet. Bah, comme je viens de le dire : il n’y a pas de ligne éditoriale. Je ne vois pas en quoi c’est un problème fondamental mais je pense que ça peut franchement nuire à la cohérence et à la fidélité des lecteurs potentiels (le terme potentiel a son importance ici). Disons que je m’autorise à parler de tout selon l’humeur mais qu’il sera essentiellement question d’art, de lecture, de cinéma, de couture et de déco et que je ne parlerai sans doute jamais de mignons petits chats, de politique internationale, d’aspects techniques liés à ma voiture ou de jardinage (non pas que je haïsse le jardinage mais je n’ai absolument aucune espèce de compétence dans ce domaine, ai-je des brins de compétence dans les autres domaines ? c’est toute la question).
3. La promesse. J’ai pour habitude d’éviter les promesses que je ne peux pas tenir (sauf concernant ma propension à arriver à l’heure à un RV non professionnel – je précise non professionnel, car j’arrive en retard uniquement quand ça n’a rien à voir avec le travail, et c’est quasiment systématique, une sorte de maladie ou de TOC). Or, je sais déjà que je ne posterai pas régulièrement, autant vous le dire tout de suite, ce qui a un avantage : il y aura du suspense sur ce blog… ça y est, vous êtes piqués et vous voulez en savoir plus ! Bientôt peut-être…

This entry was posted in New and tagged , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Sur les rails

  1. la soeurette says:

    J’aime j’aime j’aime … je suis piquée … j’ai envie d’en savoir plus :-)

  2. Lilou says:

    Moi aussi… Je suis piquée… J’ai hâte d’en avoir plus à lire et je suis bien contente que tu m’aies transmis le lien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *