Vague de chaleur

© le15ter

© le15ter

Evidemment, je ne parle pas du temps. Car à l’ouest, rien de nouveau ou plutôt tout est enfin normal : il pleut. Ça tombe bien, je viens de terminer un tricot en laine que j’imaginais pour l’automne prochain mais que je vais peut-être pouvoir sortir dès… maintenant ?! Alors c’est l’occasion de vous parler de mes formidables collègues (des êtres merveilleux, intelligents, drôles, adorables) qui m’ont offert un fabuleux bon d’achat à La Droguerie pour mon anniversaire ! Je me suis empressée d’aller échanger le morceau de papier contre toutes sortes de matières plus jolies les unes que les autres. Et parmi elles, se trouvait une pelote d’Alpaga érable. Une très belle laine mais qui sent le mouton (ou devrais-je dire le lama puisque cette laine vient de lamas andins).

J’ai pas mal hésité sur la couleur évidemment (vous remarquerez que le choix est automnal, raccord avec mon idée initiale). Les conseils du modèle était de choisir une laine chinée ou de couleur variée. Celle-ci m’a donc semblée à la fois séduisante (elle est rousse avec une multitude de fils jaunes, bleus, violets) et peu risquée. Oui, je voulais maîtriser un minimum les choses et le seul élément maîtrisable était la couleur car je n’avais pas touché à des aiguilles de tricot depuis de longues années.

© le15ter

© le15ter

Par ailleurs, je n’ai jamais bien tricoté. Je tricote serré et je ne sais jamais bien reprendre mes mailles quand je me suis égarée et qu’il faut détricoter. Je suis assez impatiente, rechigne à l’idée de devoir compter, passe outre les conseils les plus avisés (faire un échantillon, utiliser des anneaux marqueurs…), me lasse assez vite. Le résultat est donc nécessairement décevant à chaque fois. Mais l’été dernier j’ai commencé le crochet (pourquoi ? c’est une bonne question) et bizarrement ça m’a donné envie de me remettre au tricot. Cette envie subite vient aussi d’une épouvantable jalousie face aux réalisations de Lauréline, bien plus patiente et minutieuse, qui tricote de manière régulière de jolies robes, des gilets et des écharpes. J’ai donc choisi pour (re)commencer un modèle assez facile : le Wave de Kristen Finlay, trouvé sur Ravelry (wave, wave… effectivement, cela explique le titre de cet article). Comme je ne suis pas une habituée du tricot, l’idée de travailler à partir d’un patron anglais me stressait un peu. Lauréline a gentiment proposé de m’aider et après quelques minutes de décryptage laborieux, il s’est avéré que le patron a déjà été traduit en français (oui, je n’avais même pas vérifié, nulle, nulle, nulle je l’avoue) ! Bref, on le trouve traduit par l’équipe de In the loop, et c’est top. Je ne dis pas que tout est allé sans problème ensuite mais le joli châle est fini et je pense que je vais pouvoir le porter. Ce n’est pas si mal.

© le15ter

© le15ter

Bon, si on regarde de près : les bords sont tricotés trop serrés et produisent des petites volutes sur les deux bouts (mais finalement c’est sympa), je n’ai pas réussi à tenir la régularité de la dentelle turque (de loin ça passe mais de près on voit bien que les lignes obliques qui doivent apparaître, zigzaguent chez moi), et je n’ai pas fait le nombre de rangs de maille endroit pour la bordure finale (il me manquait de la laine). Enfin, il faut avouer que ce truc est absolument impossible à photographier !

© le15ter

© le15ter

C’est quand même l’une des rares réalisations commencées depuis trois mois qui soit finie. Je m’attaque maintenant aux autres en-cours (comment font toutes les bloggeuses « couture » pour produire aussi régulièrement, cela reste un mystère).

Pour en savoir plus :
 
Le patron initial de Kristen Finlay
La traduction d’In the loop.
La laine : 125g d’Alapaga érable de La Droguerie tricotée avec une aiguille circulaire n°4 de 80 cm.
Ce qu’il faut savoir aussi c’est que les derniers rangs sont looooongs à tricoter et qu’il faut donc un peu de patience.
This entry was posted in Dans l'atelier, New and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Vague de chaleur

  1. Lilou says:

    Je le trouve très réussi ce châle moi ! Et parfait pour les frais samedis soirs dans un joli jardin au bord de la mer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *